• Maman Maurice

Quand j'ai décidé de passer le cap.

Mis à jour : 3 sept. 2019

Bon, ne nous voilons pas la face, je ne suis pas une puriste de la couche lavable. J’ai aussi eu besoin de temps pour comprendre, m’habituer et surtout oser. Pas tant de mamans que cela utilisent des couches lavables (nous sommes moins de 5%).

Alors voilà, non je n’ai pas commencé le jour de la naissance de ma fille… Au début c’était déjà le méga chamboulement dans ma vie, mon cœur et mon corps. Je n’osais pas vraiment passer le cap. En plus je n’avais personne dans mon entourage qui était adepte et qui aurait pu me conseiller. J’y suis donc allée à mon aise. D’abord j’utilisais des couches lavables uniquement en journée (hors période de siestes, j’avais trop peur que minus finisse trempée) et certainement pas la nuit. Au fur et à mesure je me suis rendue compte qu’avec de bons produits il n’y avait pas plus de risque d’accidents (quoi que) qu’avec des langes jetables.

Je t’entends déjà dire « oui mais que veut-elle dire avec des bons produits ? » ;)

Alors voilà selon moi de bons produits :

1. confortables pour minus (pas trop serré ou trop lâches aux cuisses et au ventre),

2. suffisamment absorbants (inserts composés de matières mixtes en 4 épaisseurs)

3. ainsi qu’imperméables (partie extérieur de la couche en polyester)

A mesure que j’ai acquis de l’expérience et surtout de la confiance en moi, je suis passée de quelques couches lavables en journées (3 couches lavables/jours) à quasi que des langes réutilisables (6 couches lavables/jours). Bien sûr je fais parfois des exceptions, il ne faut pas être plus catholique que le pape. J’utilise des couches jetables quand minus est en vadrouille avec la famille ou les amis ou quand on part faire des weekends ou de plus longs trips et que je sais que cela va être galère pour les lessives.

Donc pour faire court : fais-toi confiance, utilise des langes réutilisables, ce n’est pas sorcier.

320 vues